Zürcher Nachrichten - Décision "historique" pour un traité mondial contre la pollution plastique

EUR -
AED 3.944584
AFN 75.175441
ALL 100.348033
AMD 417.470449
ANG 1.935828
AOA 918.746489
ARS 972.66245
AUD 1.613727
AWG 1.933083
AZN 1.86856
BAM 1.959943
BBD 2.168704
BDT 126.207951
BGN 1.955739
BHD 0.404757
BIF 3094.543873
BMD 1.073935
BND 1.454159
BOB 7.421826
BRL 5.839036
BSD 1.07408
BTN 89.576313
BWP 14.545016
BYN 3.51435
BYR 21049.127159
BZD 2.165117
CAD 1.47317
CDF 3049.975228
CHF 0.949789
CLF 0.036408
CLP 1004.612787
CNY 7.790431
CNH 7.8087
COP 4456.304267
CRC 564.398267
CUC 1.073935
CUP 28.459279
CVE 110.668663
CZK 24.825092
DJF 190.859248
DKK 7.459772
DOP 63.578893
DZD 144.531248
EGP 51.238301
ERN 16.109026
ETB 61.504336
FJD 2.425966
FKP 0.842612
GBP 0.845241
GEL 3.049991
GGP 0.842612
GHS 16.218196
GIP 0.842612
GMD 72.75942
GNF 9235.841604
GTQ 8.334773
GYD 224.628999
HKD 8.384099
HNL 26.966354
HRK 7.537347
HTG 142.322163
HUF 394.542295
IDR 17586.867922
ILS 3.991768
IMP 0.842612
INR 89.534341
IQD 1406.854927
IRR 45199.242118
ISK 149.319989
JEP 0.842612
JMD 166.932859
JOD 0.761313
JPY 169.535688
KES 138.537401
KGS 94.078427
KHR 4417.040715
KMF 492.77519
KPW 966.541694
KRW 1481.654462
KWD 0.329354
KYD 0.895117
KZT 493.913221
LAK 23567.504899
LBP 96224.581202
LKR 327.602479
LRD 208.568153
LSL 19.502827
LTL 3.171051
LVL 0.649612
LYD 5.208348
MAD 10.736663
MDL 19.183908
MGA 4807.470924
MKD 61.650021
MMK 3488.09918
MNT 3705.076059
MOP 8.637599
MRU 42.399093
MUR 50.120714
MVR 16.533207
MWK 1862.740049
MXN 19.772539
MYR 5.06307
MZN 68.404336
NAD 19.50278
NGN 1600.698026
NIO 39.547671
NOK 11.364058
NPR 143.30858
NZD 1.74835
OMR 0.413411
PAB 1.07409
PEN 4.073974
PGK 4.18523
PHP 63.044817
PKR 299.091096
PLN 4.337336
PYG 8078.075249
QAR 3.909662
RON 4.975218
RSD 117.052472
RUB 91.689624
RWF 1406.31796
SAR 4.029331
SBD 9.09831
SCR 16.144504
SDG 645.434826
SEK 11.216396
SGD 1.450991
SHP 1.356863
SLE 24.536519
SLL 22519.883282
SOS 613.217196
SRD 33.54012
STD 22228.287458
SVC 9.398955
SYP 2698.294512
SZL 19.502761
THB 39.37062
TJS 11.493108
TMT 3.758773
TND 3.362537
TOP 2.536044
TRY 34.925705
TTD 7.296559
TWD 34.741583
TZS 2808.340159
UAH 43.592551
UGX 3993.441244
USD 1.073935
UYU 42.189572
UZS 13601.38764
VEF 3890386.170331
VES 39.035726
VND 27334.332093
VUV 127.499692
WST 3.007679
XAF 657.358752
XAG 0.036355
XAU 0.000461
XCD 2.902363
XDR 0.815159
XOF 656.013128
XPF 119.331742
YER 268.859847
ZAR 19.374435
ZMK 9666.705679
ZMW 27.739151
ZWL 345.806651
  • AEX

    5.1700

    928.19

    +0.56%

  • BEL20

    32.5800

    3865.43

    +0.85%

  • PX1

    57.5400

    7628.8

    +0.76%

  • ISEQ

    66.9600

    9498.6

    +0.71%

  • OSEBX

    9.4800

    1403.06

    +0.68%

  • PSI20

    50.8600

    6570.95

    +0.78%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    8.4800

    2076.09

    +0.41%

  • N150

    39.2500

    3337.31

    +1.19%

Décision "historique" pour un traité mondial contre la pollution plastique
Décision "historique" pour un traité mondial contre la pollution plastique

Décision "historique" pour un traité mondial contre la pollution plastique

L'ONU a lancé mercredi les négociations pour un traité mondial contre la pollution plastique, une décision "historique" pour lutter contre une fléau qui menace l'environnement et contribue à l'effondrement de la biodiversité.

Taille du texte:

L'assemblée pour l'environnement de l'ONU (ANUE), plus haute instance internationale sur ces sujets, réunie dans la capitale kényane Nairobi, a adopté une motion créant un "Comité intergouvernemental de négociation" chargé d'élaborer un texte "juridiquement contraignant" d'ici 2024.

"Je ne vois pas d'objections, il en est ainsi décidé", a déclaré le ministre norvégien de l'Environnement Espen Barth Eide, président en exercice de l'Assemblée, en marquant l'adoption d'un coup de marteau... en plastique recyclé.

Les centaines de millions de tonnes de déchets produits chaque année, qui se dégradent en micro-plastiques, sont retrouvés dans tous les océans du globe, dans la banquise, dans l'estomac d'animaux et même dans de l'air prélevé au sommet de montagnes.

Pour répondre à l'étendue du problème, le mandat de négociations est très large, prenant en compte "le cycle de vie entier du plastique", comme le réclamaient les militants écologistes.

Il pourra ainsi concerner la production comme l'utilisation, la gestion des déchets, la réutilisation ou le recyclage.

Il couvre les pollutions terrestre et marine causées par ces produits fabriqués à partir d'hydrocarbures fossiles et responsables, selon l'OCDE, de près de 3,5% des émissions de gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique.

- "Sujets épineux" -

Il pourra fixer des objectifs et définir des mesures "contraignantes" ou "volontaires". Et prévoir des plans nationaux de lutte, tout en prenant en compte les "circonstances" spécifiques des différents pays.

Le mandat prévoit d'élaborer des mécanismes de contrôle ainsi que des financements pour les pays pauvres et de coopérer avec le secteur privé, dans une industrie qui pèse des milliards.

"Le message, c'est que nous allons éliminer la pollution plastique de notre environnement", a insisté Inger Andersen, directrice exécutive de l'agence de l'ONU sur l'environnement (PNUE).

Mais elle a reconnu que les négociations, qui doivent débuter au deuxième semestre 2022 avec pour objectif de conclure fin 2024 allaient se heurter à des "sujets épineux", comme la définition des "objectifs", "comment mesurer" le respect de ceux-ci ou encore la "rapidité de mise en oeuvre" des nouvelles règles.

Les défenseurs de l'environnement se sont félicités, tout en affichant leur vigilance sur le déroulement des négociations.

- "Tournant" -

"Nous sommes à un tournant de l'Histoire, où les ambitieuses décisions prises aujourd'hui peuvent empêcher la pollution plastique de contribuer à l'effondrement de l'écosystème de notre planète", a commenté Marco Lambertini, directeur général du WWF, tout en insistant sur le fait que "le travail est loin d'être achevé".

Graham Forbes, responsable du dossier plastique à Greenpeace USA, a salué un "grand pas en avant" qui "reconnaît que le cycle de vie entier du plastique (...) cause de la pollution". Mais l'ONG promet elle aussi de ne pas relâcher la pression "tant qu'un traité n'est pas conclu et signé".

L'engagement affiché de grandes multinationales, dont certaines grandes utilisatrices d'emballages comme Coca-Cola ou Unilever, pour un traité fixant des règles communes renforce l'optimisme, même si elles ne se sont pas prononcées sur des mesures précises.

L'association des producteurs européens Plastics Europe, a ainsi salué "une étape majeure vers la création d'un futur sans déchets". Elle s'est félicitée que la résolution reconnaisse "les apports essentiels des applications plastique" qui doivent être rendues "circulaires et neutres pour le climat".

Quelque 460 millions de tonnes de plastiques ont été produites en 2019 dans le monde, générant 353 millions de tonnes de déchets, dont moins de 10% sont actuellement recyclées et 22% sont abandonnées dans des décharges sauvages, brûlées à ciel ouvert ou rejetées dans l'environnement, selon l'OCDE.

Une pollution qui contribue à l'effondrement de la biodiversité, pourtant essentielle pour lutter contre la crise climatique, selon le tout dernier rapport du Giec.

M.Hug--NZN