Zürcher Nachrichten - Au Salon de la friperie, entre recherche de la pièce unique et démarche éco-responsable

EUR -
AED 4.000922
AFN 77.160606
ALL 100.490321
AMD 423.173682
ANG 1.963488
AOA 953.663079
ARS 1001.088177
AUD 1.607457
AWG 1.962333
AZN 1.854762
BAM 1.956576
BBD 2.199683
BDT 128.010776
BGN 1.950666
BHD 0.410663
BIF 3136.558534
BMD 1.089277
BND 1.462887
BOB 7.527951
BRL 5.90917
BSD 1.089437
BTN 90.998548
BWP 14.672887
BYN 3.564763
BYR 21349.830549
BZD 2.195981
CAD 1.486988
CDF 3123.499047
CHF 0.975796
CLF 0.036103
CLP 996.189718
CNY 7.89769
CNH 7.923864
COP 4317.513054
CRC 569.428481
CUC 1.089277
CUP 28.865842
CVE 110.310274
CZK 25.330374
DJF 193.977833
DKK 7.461603
DOP 64.395839
DZD 146.722198
EGP 52.382351
ERN 16.339156
ETB 62.939254
FJD 2.419066
FKP 0.839354
GBP 0.839707
GEL 2.973392
GGP 0.839354
GHS 16.777886
GIP 0.839354
GMD 73.798932
GNF 9378.763198
GTQ 8.458472
GYD 227.829324
HKD 8.504969
HNL 26.983827
HRK 7.524672
HTG 143.997779
HUF 392.314398
IDR 17607.564715
ILS 3.941224
IMP 0.839354
INR 90.977398
IQD 1427.185756
IRR 45844.945383
ISK 149.318034
JEP 0.839354
JMD 170.808536
JOD 0.771971
JPY 172.072838
KES 138.904395
KGS 92.912524
KHR 4472.794694
KMF 493.769177
KPW 980.349743
KRW 1506.122059
KWD 0.333079
KYD 0.907873
KZT 516.68206
LAK 24122.900692
LBP 97560.041284
LKR 329.585271
LRD 212.445243
LSL 19.598744
LTL 3.216352
LVL 0.658893
LYD 5.28412
MAD 10.692292
MDL 19.250901
MGA 4871.954856
MKD 61.549414
MMK 3537.929429
MNT 3758.006264
MOP 8.761296
MRU 43.131108
MUR 50.847279
MVR 16.829315
MWK 1889.057978
MXN 19.275792
MYR 5.091269
MZN 69.604795
NAD 19.598744
NGN 1762.068862
NIO 40.106092
NOK 11.703394
NPR 145.59642
NZD 1.786784
OMR 0.420199
PAB 1.089427
PEN 4.096825
PGK 4.26271
PHP 63.724345
PKR 303.299298
PLN 4.254536
PYG 8214.295959
QAR 3.97253
RON 4.964381
RSD 117.078652
RUB 95.452372
RWF 1427.272688
SAR 4.08566
SBD 9.192866
SCR 15.199769
SDG 654.655655
SEK 11.491813
SGD 1.461705
SHP 0.839354
SLE 24.887043
SLL 22841.599486
SOS 622.649836
SRD 32.248032
STD 22545.836083
SVC 9.532913
SYP 2736.841716
SZL 19.607868
THB 39.431198
TJS 11.602555
TMT 3.81247
TND 3.378387
TOP 2.566827
TRY 36.086796
TTD 7.395035
TWD 35.498405
TZS 2892.031058
UAH 44.688731
UGX 4030.580255
USD 1.089277
UYU 43.667521
UZS 13786.468492
VEF 3945963.406368
VES 39.735359
VND 27683.976704
VUV 129.321193
WST 3.053906
XAF 656.220306
XAG 0.035313
XAU 0.000452
XCD 2.943825
XDR 0.825131
XOF 656.220306
XPF 119.331742
YER 272.67333
ZAR 19.598197
ZMK 9804.803079
ZMW 27.86218
ZWL 350.746772
  • AEX

    8.8900

    944.91

    +0.95%

  • BEL20

    11.6800

    4040.06

    +0.29%

  • PX1

    96.8700

    7724.32

    +1.27%

  • ISEQ

    -3.9100

    9769.03

    -0.04%

  • OSEBX

    19.1100

    1434.43

    +1.35%

  • PSI20

    10.2000

    6811.86

    +0.15%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    8.6400

    2408.05

    +0.36%

  • N150

    18.2400

    3395.27

    +0.54%

Au Salon de la friperie, entre recherche de la pièce unique et  démarche éco-responsable
Au Salon de la friperie, entre recherche de la pièce unique et démarche éco-responsable

Au Salon de la friperie, entre recherche de la pièce unique et démarche éco-responsable

"Je ne veux pas avoir le même style que mon voisin": au Salon de la friperie, qui a lieu ce week-end aux Puces du Canal de Lyon à Villeurbanne, plusieurs centaines d'amateurs de seconde main sont en quête du vêtement rare, tout en se revendiquant "écolo".

Taille du texte:

Océane Loukanta est arrivée dès l'ouverture samedi, armée d'un énorme tote-bag prêt à être rempli.

C'est une habituée des friperies depuis qu'elle s'est retrouvée à une soirée portant la même robe qu'une de ses amies, achetée dans une grande enseigne de fast fashion.

"Maintenant je ne vais plus qu'en friperie, comme ça je suis sûre de ne pas acheter quelque chose que tout le monde aura", confie la jeune femme de 27 ans à l'AFP.

"Ici, on s'habille avec des pièces uniques", confirme Léa Ecouffier, 21 ans, qui tient une boutique à l'entrée du grand chapiteau bleu sous lequel une cinquantaine d'exposants sont réunis.

"Parce que même si on est de plus en plus à adopter ce mode de consommation, ça reste une façon singulière d'exprimer son style dans un monde où tout le monde s'habille pareil", ajoute-t-elle, verre de vin chaud en main.

"Depuis 25 ans, il y a une tendance très forte à la croissance du marché du vêtement d'occasion", atteste Marie Vincent, coordinatrice du salon.

"Il y a eu un gros boom sur les cinq dernières années: sept personnes sur dix disent acheter des vêtements d'occasion et le secteur représentait sept milliards d'euros en 2021", illustre l'organisatrice de l'événement, où 5.700 visiteurs sont attendue.

Fond musical d'ambiance des années 1980, vêtements vintage, lunettes, vinyles, photos rétro, chaussures old school, foulards, chapeaux, sacs, bijoux…

"J'ai toujours adoré chiner et au fur et à mesure que mon armoire se remplissait et que mes goûts changeaient, je vendais", raconte Saskia Boquet, exposante et cliente de 28 ans, qui a "fait une affaire" en dénichant un t-shirt de la marque de luxe Yves Saint Laurent pour 15 euros.

- "Donner une nouvelle vie" -

Laure Hervieu, 58 ans, est commerçante dans la seconde main depuis 20 ans, "pour proposer une alternative à la consommation" et "faire concurrence à la fast fashion", le tout en "étant éco-responsable".

"On veut des pièces qui ont une histoire, auxquelles on peut donner une nouvelle vie, qui sont de bonne qualité et qui ne seront pas complètement déformées au bout de deux lavages", énumère-t-elle.

Paul Couvé-Bonnaire, 24 ans, partage cet avis. "J'essaye d'acheter de moins en moins de vêtements neufs, je préfère les pièces anciennes mais résistantes car, au moment où je voudrais m'en séparer, ça pourra profiter à d'autres", met en avant cet alternant dans une agence de tourisme, qui espère que le salon convertira de nouvelles personnes à cette tendance.

C'est le cas de Morgane Leblanc, 33 ans. "Ça faisait un bout de temps que je devais faire du shopping pour renouveler ma garde robe", explique cette consultante manager.

"Je pensais aller comme d'habitude dans un grand centre commercial mais en lisant ce matin les programmes des candidats, je me suis décidée à voter" pour un programme écologiste, raconte-t-elle.

"Du coup, je me suis dis +il faut pas que tu ailles chez H&M, il faut que tu ailles en fripe, comme ça tu trouveras un vêtement écolo!+", conclut la Lyonnaise devant le miroir d'une boutique, en plein essayage.

Bien que "le neuf reste dominant pour le moment", a nuancé auprès de l'AFP le spécialiste Joan Le Goff, co-auteur du livre "La Nouvelle jeunesse de l'occasion" avec Faouzi Bensebaa, 70% des Français déclarait avoir acheté des vêtements d'occasion en 2021, contre 30% en 2018 et moitié moins en 2010, selon une étude de l'Institut Français de la Mode (IFM).

Un élan qui devrait se poursuivre, puisque d'après la plateforme américaine de consignation et de friperie "ThreadUp", le marché de la seconde main sera plus lourd que celui de la fast fashion en 2028.

T.Gerber--NZN