Zürcher Nachrichten - Boxe: Cuba de retour sur le ring professionnel, 60 ans après

EUR -
AED 4.001986
AFN 77.180953
ALL 100.51682
AMD 423.28527
ANG 1.964006
AOA 953.916732
ARS 1001.402759
AUD 1.608949
AWG 1.96285
AZN 1.862727
BAM 1.957092
BBD 2.200263
BDT 128.044532
BGN 1.951398
BHD 0.410643
BIF 3137.385624
BMD 1.089564
BND 1.463273
BOB 7.529937
BRL 5.910728
BSD 1.089724
BTN 91.022544
BWP 14.676757
BYN 3.565703
BYR 21355.460362
BZD 2.19656
CAD 1.487914
CDF 3124.318586
CHF 0.975488
CLF 0.036112
CLP 996.452407
CNY 7.911113
CNH 7.926613
COP 4318.651554
CRC 569.578636
CUC 1.089564
CUP 28.873454
CVE 110.339362
CZK 25.34196
DJF 194.028984
DKK 7.46235
DOP 64.412819
DZD 146.162504
EGP 52.246002
ERN 16.343465
ETB 62.955851
FJD 2.422374
FKP 0.839575
GBP 0.839706
GEL 2.974217
GGP 0.839575
GHS 16.78231
GIP 0.839575
GMD 73.818441
GNF 9381.236317
GTQ 8.460702
GYD 227.889401
HKD 8.506174
HNL 26.990943
HRK 7.526656
HTG 144.03575
HUF 392.664263
IDR 17628.333268
ILS 3.936754
IMP 0.839575
INR 91.033863
IQD 1427.562095
IRR 45857.036223
ISK 149.324677
JEP 0.839575
JMD 170.853577
JOD 0.772287
JPY 172.141899
KES 140.826198
KGS 92.944028
KHR 4473.974141
KMF 493.899183
KPW 980.608255
KRW 1506.513284
KWD 0.332981
KYD 0.908112
KZT 516.818306
LAK 24129.261745
LBP 97585.767238
LKR 329.67218
LRD 212.501263
LSL 19.603912
LTL 3.2172
LVL 0.659066
LYD 5.285514
MAD 10.695112
MDL 19.255977
MGA 4873.239559
MKD 61.627404
MMK 3538.862359
MNT 3758.997226
MOP 8.763606
MRU 43.142482
MUR 50.777099
MVR 16.833722
MWK 1889.556111
MXN 19.26796
MYR 5.091577
MZN 69.623149
NAD 19.603912
NGN 1762.533667
NIO 40.116668
NOK 11.719316
NPR 145.634813
NZD 1.786984
OMR 0.419439
PAB 1.089714
PEN 4.097905
PGK 4.263834
PHP 63.784187
PKR 303.379276
PLN 4.258118
PYG 8216.462016
QAR 3.972221
RON 4.972011
RSD 117.037704
RUB 95.879519
RWF 1427.649051
SAR 4.087396
SBD 9.19529
SCR 15.278182
SDG 654.828275
SEK 11.507213
SGD 1.462501
SHP 0.839575
SLE 24.893606
SLL 22847.622669
SOS 618.873047
SRD 32.256534
STD 22551.781274
SVC 9.535426
SYP 2737.563404
SZL 19.613038
THB 39.45264
TJS 11.605615
TMT 3.813475
TND 3.379277
TOP 2.565704
TRY 36.012824
TTD 7.396985
TWD 35.500123
TZS 2892.792815
UAH 44.700515
UGX 4031.643093
USD 1.089564
UYU 43.679036
UZS 13790.103895
VEF 3947003.931461
VES 39.745837
VND 27680.381147
VUV 129.355294
WST 3.054712
XAF 656.393347
XAG 0.035392
XAU 0.000453
XCD 2.944602
XDR 0.825349
XOF 656.393347
XPF 119.331742
YER 272.745201
ZAR 19.614816
ZMK 9807.382268
ZMW 27.869527
ZWL 350.839261
  • AEX

    8.8900

    944.91

    +0.95%

  • BEL20

    11.6800

    4040.06

    +0.29%

  • PX1

    96.8700

    7724.32

    +1.27%

  • ISEQ

    -3.9100

    9769.03

    -0.04%

  • OSEBX

    19.1100

    1434.43

    +1.35%

  • PSI20

    10.2000

    6811.86

    +0.15%

  • ENTEC

    -5.8300

    1416.23

    -0.41%

  • BIOTK

    8.6400

    2408.05

    +0.36%

  • N150

    18.2400

    3395.27

    +0.54%

Boxe: Cuba de retour sur le ring professionnel, 60 ans après
Boxe: Cuba de retour sur le ring professionnel, 60 ans après

Boxe: Cuba de retour sur le ring professionnel, 60 ans après

Entraînement intensif à l'école cubaine de boxe, et pour cause: dans un mois, l'île fera son retour sur le ring des professionnels, après 60 ans d'absence. "C'est ce qu'on attendait depuis longtemps", se réjouit le capitaine de l'équipe, Julio César La Cruz.

Taille du texte:

La semaine dernière, les autorités ont annoncé que les boxeurs cubains pourraient participer à des compétitions professionnelles pour la première fois depuis 1962.

La nouvelle a dopé la motivation de l'équipe nationale, les "Dompteurs", qui s'entraîne à la Finca, l'école nationale de boxe, en périphérie de La Havane.

"Cela nous a tous fait plaisir, à toute la famille de la boxe" à Cuba, déclare à l'AFP Rolando Acebal, 64 ans, leur entraîneur depuis 12 ans. Le pays a longtemps été une force dominante chez les amateurs et affiche un joli palmarès: 80 titres mondiaux et 41 olympiques.

Pour Julio César La Cruz, 32 ans, star de la discipline, l'annonce arrive "juste au bon moment". Le passage à la compétition professionnelle "va être quelque chose de beau, de spécial et d'historique", confie le double champion olympique et champion du monde à cinq reprises. Baigné de sueur, il vient de passer presque trois heures à s'entraîner.

Non loin de lui, Andy Cruz, 26 ans, surnommé "le danseur", est aussi "heureux". Lui qui a empoché son premier titre olympique à Tokyo-2020 se dit que désormais il pourra affronter "les meilleurs boxeurs du monde" dans sa catégorie, les poids légers.

- Style plus offensif -

Autre bonne nouvelle: les boxeurs pourront toucher 80% de la prime versée par match, les 20% restants allant à la fédération.

"Ce bonus économique sera très utile, car on est nombreux à avoir une famille", réagit le double champion olympique Arlen Lopez, 29 ans, père de deux enfants, alors que Cuba traverse sa pire crise économique en près de 30 ans, en raison de la pandémie et du renforcement de l'embargo américain.

Dans le sillage de la révolution socialiste menée par Fidel Castro, Cuba avait aboli le sport professionnel en 1962 avant d'y faire un retour timide en 2013 dans certaines disciplines comme le baseball, le volleyball et le basket, afin d'y chercher de nouveaux financements.

La boxe, elle, a débuté en 2014 les compétitions en semi-professionnel, aux World Series of Boxing (WSB). Avec succès: les "Dompteurs" ont remporté trois des cinq éditions auxquelles ils ont participé, dont la dernière en 2018.

Si la boxe professionnelle se caractérise par un style plus offensif, des coups plus marqués et un plus grand nombre de rounds, Rolando Acebal ne s'en inquiète pas: "On s'y prépare déjà et ce sont des choses pour lesquelles on s'entraîne".

Arlen Lopez, lui, confie s'entraîner "le double" du rythme habituel.

Il fait partie des cinq boxeurs (avec La Cruz, Andy, Yoenlis Feliciano et Lazaro Alvarez) qui feront leurs débuts sur ce circuit en mai, au Mexique, selon le contrat signé avec l'entreprise mexicaine Golden Ring Promotions.

- "Une fabrique de champions!" -

Présent à l'entraînement, le président de la Fédération espagnole de boxe, Felipe Martinez, salue "une grande nouvelle pour la boxe professionnelle" car "Cuba est une fabrique de champions!", rappelle-t-il.

Avec lui sont venus un groupe de boxeurs espagnols, qui se préparent ici pour Paris-2024, de même que des boxeurs français.

Passer en professionnels "est une étape qui va élever encore plus le niveau de la boxe cubaine", renchérit Luis Mariano Gonzalez, entraîneur cubain de l'équipe de France.

L'Association mondiale de boxe (AMB), l'une des quatre organisations majeures de la boxe professionnelle, veut déjà "ouvrir ses portes" aux Cubains.

"Je trouve que c'est une nouvelle opportunité pour les boxeurs cubains qui font leur vie dans leur pays", estime son président Gilberto Jesus Mendoza, selon le site de l'AMB qui a longtemps accueilli les boxeurs faisant défection pour tenter leur chance sur le ring professionnel, comme Yuriorkis Gamboa, Guillermo Rigondeaux et Luis Ortiz.

Acebal pense justement que cette nouvelle étape peut freiner cet exode. Le dernier épisode a eu lieu en mars, quand Kevin Brown et Herich Ruiz ont abandonné la délégation lors du Championnat panaméricain d'Equateur.

"Celui qui est un peu intelligent n'aura pas besoin de partir", estime-t-il.

Mais une question reste en suspens, celle de savoir si l'embargo américain, en vigueur depuis 1962, permettra à l'équipe cubaine de boxe de participer aux principaux matches du circuit professionnel, généralement organisés aux Etats-Unis.

Y.Keller--NZN